Blog


Accueil du blog
0

L'investissement locatif comme revenu complémentaire

Posté le 06/07/2017 par Groupe Point Vert

Pour la moitié des Français, l'investissement locatif représente un intérêt important. En effet, pour compléter ses revenus, nombreux et nombreuses sont les acheteurs et acheteuses à choisir d'investir dans l'immobilier dans un but locatif. Décryptage de ce type d'investissement.

 

 

Un investissement parmi les plus sûrs.

 

Selon une étude de l'Ifop publiée en juin 2017 pour ideal-investisseur.fr, la moitié des Français investissant dans un bien immobilier le font pour pouvoir le louer par la suite en complément du revenu du foyer. Contrairement aux idées reçues, l'argument principal de ce genre d'investissement n'est pas la défiscalisation, mais bel et bien la volonté de compléter ses revenus, soit pour compléter la baisse de ressources lors du départ à la retraite, soit pour compléter les revenus du foyer dans l'immédiat. Les Françaises et les Français voient en ce type d'investissement un moyen de palier aux éventuels imprévus de l'avenir. Toutefois, et comme c'est le cas pour tout investissement, il existe toujours des risques.

 

Une bonne préparation pour éviter les mauvaises surprises.

 

Avant de se lancer dans un tel investissement, une "étude" préalable est réalisée par les futur(e)s propriétaires pour savoir si le bien dans lequel il/s ou elle/s souhaite/nt investir trouvera un/e ou des locataire/s. La sécurité du quartier, le nombre de commerces, la proximité des services publiques comme les hôpitaux ou la proximité des transports en commun ou des gares assurant des passages réguliers et une vie de quartier animée seront des gages de réussite pour la location d'un bien.

 

L'investissement pour tous les budgets ?

 

Toujours selon l'étude de l'Ifop, avec un salaire égal ou inférieur à 2500€ nets par mois, 63% des personnes étant encore en activité estiment qu'il est possible d'investir dans un bien immobilier à but locatif. Les retraités et les cadres sont respectivement 43 et 46% à penser que ce revenu est suffisant pour un investissement locatif. Les disparités au sein de territoire métropolitain sont encore importantes. En effet, en Île de France, ils sont 4/10 des sondés à penser que ce salaire est suffisant contre 6/10 en Province.

 

Les dispositifs mis en place facilitent-ils les investissements ?

 

Depuis l'adoption de la loi Pinel en 2014, les investissements dans l'immobilier locatif donnent la possibilité, sous condition d'être fiscalement domicilié(e) en France et d'investir dans un bien immobilier neuf, de percevoir une réduction d'impôts. Cependant, malgré ces dispositions et l'enthousiasme des investisseurs et investisseuses dans l'immobilier neuf, l'investissement locatif dans un intérêt de défiscalisation n'attire que 12% des sondé(e)s. Cet argument remporte le plus de succès auprès des cadres, qui sont le plus grand nombre (de l'ordre de 21%) à être intéressé(e)s par cette idée.

 

Pour la défiscalisation, mais avant tout pour compléter ses revenus, que ce soit immédiatement ou dans l'objectif de préparer sa retraite, les Françaises et les Français investissent de plus en plus dans l'immobilier dans un but locatif, y voyant un bon moyen de compléter ses revenus pour contrer les aléas de la vie.

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.